Hygiene - Qualite - Consommation
Botulisme

Le botulisme humain est du à la bactérie Clostridium botulinum.

Types de botulisme et origine

Tout type d’aliment mal conservé (de manière familiale ou industrielle) peut être à l’origine de botulisme. Classiquement, l’origine des principaux types de botulisme est :
- pour le botulisme de type A : les conserves familiales, notamment de végétaux, de produits laitiers,
- pour le botulisme de type B : les conserves familiales (charcuterie notamment jambon),
- pour le botulisme de type E : les poissons, les produits de la mer.

Suspicion de botulisme

Le tableau clinique du botulisme est dominé par des signes de paralysie. Des symptômes paralytiques évoluant chez plusieurs personnes ayant pris un repas en commun doivent évoquer un diagnostic de botulisme. L'incubation est de 4-5 à 8-9 jours, en moyenne 1 à 4 jours. Les signes digestifs en phase de début sont discrets et souvent inexistants (douleur abdominale, nausée, vomissement, diarrhée brève puis constipation tenace). Les signes neurologiques sont constitués de paralysies bilatérales et symétriques et de troubles des sécrétions :
- signes oculaires : troubles de l'accommodation, vision floue, parfois strabisme externe,
- troubles bucco-pharyngés : troubles de la déglutition, dysphagie, dysphonie, sécheresse de la bouche,
- autres : paralysie des membres, pas d'atteinte sensorielle ou sensitive, paralysie respiratoire, diminution des sécrétions lacrymales, salivaires, dysurie, constipation.
Le botulisme peut atteindre les nouveau-nés (2 à 24 semaines). Il se traduit par de l'apathie, de l'asthénie, de la dysphagie.
Cette forme de botulisme se caractérise par la présence de toxine botulique produite par la bactérie et de la bactérie Clostridium neurotoxinogène elle-même dans le tube digestif et l'absence de toxine botulique dans le sang.

Traitement

En France, la forme la plus fréquente est le botulisme de type B qui est rarement mortel. Le traitement est surtout un traitement symptomatique.



Site à consulter : 
http://www.invs.sante.fr

 

Retour à la liste des fiches