Environnement
Les entreprises de proximité en première ligne pour préserver l’environnement et limiter le réchauffement climatique

L’UPA se réjouit que la France accueille et préside la 21e Conférence sur le climat du 30 novembre au 11 décembre 2015.

A l’occasion de ce grand rendez-vous international, l’UPA veut rappeler que la pédagogie et l’exemplarité sont les meilleurs outils pour diffuser et multiplier les bonnes pratiques en matière de développement durable, au contraire des décisions coercitives et réglementations en tous genres.

Ainsi, les entreprises de proximité, accompagnées par les organisations professionnelles membres de l’UPA, se sont toujours impliquées pour préserver l’environnement et lutter contre le dérèglement climatique. Cette économie de proximité est porteuse d’une logique vertueuse dans laquelle les circuits de production et de consommation sont courts, limitant d’autant les émissions de gaz à effet de serre.

Selon une enquête réalisée au 2ème trimestre 2015, 55% des chefs d’entreprise interrogés donnent la priorité aux productions locales et aux services de proximité pour lutter contre le réchauffement climatique. De même, la majorité des entreprises ont engagé des actions, bonnes pratiques ou investissements dans le but de réduire leur impact environnemental.

Plus de 10.000 entreprises du bâtiment qualifiées « Eco artisan RGE », une opération « Les artisans taxis roulent propre » en Midi-Pyrénées, un programme d’actions pour l’efficacité énergétique dans les entreprises rhônalpines des métiers de bouche… La liste est longue des actions concrètes engagées dans les secteurs de l’artisanat et du commerce de proximité. 

Désireuse de les faire connaître et de susciter de nouvelles initiatives, l’UPA publie un document intitulé « Mobilisation pour le climat – Actions des organisations professionnelles membres de l’UPA ». 

Convaincu de la nécessité d’impliquer tous les acteurs économiques au processus de la COP 21, le Président de l’UPA a déclaré : « La préservation de notre planète et le sort des générations futures dépend de l’engagement de tous. Non seulement des nations, des multinationales, mais également du tissu des TPE-PME et de l’ensemble des citoyens. J’invite les pouvoirs publics français et européens à laisser de côté la tentation d’une écologie punitive qui jouerait contre la croissance économique, et d’accompagner au contraire les multiples actions concrètes de développement durable menées par les TPE et les PME. »  


Documents à télécharger :

Communiqué de presse Mobilisation pour le climat - Les actions des organisations membres de l'UPA

 

Retour à la liste des fiches