Environnement
Responsabilité sociétale des entreprises

Quelques définitions

par la Commission européenne (2011) :

« C’est la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société »

– Pour assumer cette responsabilité, il faut respecter législation et conventions collectives
– Pour s’en acquitter pleinement, il faut avoir engagé en collaboration étroite avec les parties prenantes, un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans les activités commerciales et la stratégie de base.

par la norme ISO 26000 (2010)

« Responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :
– contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société
– prend en compte les attentes des parties prenantes
– respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales
– est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations."

« Pour définir le périmètre de sa responsabilité sociétale, identifier les domaines d’action pertinents et fixer ses priorités, il convient que l’organisation traite [toutes] les « questions centrales  » suivantes :

– la gouvernance de l’organisation
– les droits de l’Homme
– les relations et conditions de travail
– l’environnement
– la loyauté des pratiques
– les questions relatives aux consommateurs
– les communautés et le développement local. »

On peut donc résumer la RSE comme la déclinaison pour les entreprises du développement durable. C’est un "concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire".


La plate-forme RSE

En France, une plateforme dédiée à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) a été installée par le Premier ministre le 17 juin 2013.
Son objectif : permettre aux acteurs concernés de débattre des enjeux de la RSE et de les faire participer, notamment dans le cadre de groupes de travail thématiques.

Installée auprès du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP), la plateforme est dotée d’un secrétaire permanent et s’appuie sur les équipes du Commissariat général au développement durable (CGDD) du ministère du Développement durable aux côtés de celles du CGSP.

La plateforme RSE compte 48 membres répartis en cinq pôles (monde économique, organisations syndicales de salariés, organisations de la société civile, organisations expertes, institutions publiques).


Bibliographie :

"Développement durable et responsabilité sociétale - Guide d'utilisation de la norme ISO 26000:2010 pour le secteur de l'agroalimentaire" - AC X30-030 d’août 2012

Site à consulter :

http://www.strategie.gouv.fr/blog/rse/

 

Retour à la liste des fiches