Environnement
Déchets : bien gérer leur élimination

En France, ce sont environ 400 kg de déchets qui sont générés annuellement par habitant. Ces déchets doivent être éliminés suivant des prescriptions réglementaires qui stipulent notamment que le producteur de déchets est responsable de leur élimination et qui conseillent d'essayer au maximum de les éliminer vers des voies de valorisation.
Voici quelques conseils permettant de contribuer à la protection de l'environnement.

Produire moins de déchets

Le déchet le plus facile à éliminer est celui que l'on ne produit pas.
Réutiliser des feuilles de papier dont l'un des côtés n'a pas été utilisé, choisir des éco-recharges ou encore acheter des boissons dont le conditionnement est consigné fait d'un citoyen un "éco-consommateur".

Choisir des "éco-produits"

Donner sa préférence aux produits (peintures, vernis et sacs poubelles, par exemple) qui ont la marque "NF environnement" ou l'éco-label européen, c'est opter pour des produits respectueux de l'environnement depuis leur conception jusqu'aux déchets qu'ils occasionnent.

Trier et oeuvrer à la valorisation de ses déchets

"L'éco-citoyen", s'il possède un jardin, peut composter les résidus de son jardin (feuilles mortes, tontes, ...) et les épluchures de sa cuisine pour faire de l'engrais pour ses plantations, au lieu de les donner à la collecte des ordures ménagères.
Plus facilement, il peut trier ses déchets, notamment en apportant aux bornes de collecte (déchèteries, conteneurs ou poubelles spécifiques, ...) le verre usagé, le papier, le carton ou le plastique (revues, journaux, emballages cartons non souillés, bouteilles d'eau minérale, bricks, ...).
Les piles, les batteries usagées, ... ou autres déchets dangereux peuvent également être déposés en magasin, en déchèterie ou dans des conteneurs disposés à cet effet.
Les médicaments périmés et leurs emballages peuvent être rapportés chez les pharmaciens.

Jeter ses déchets là où la loi l'autorise

Être un "éco-citoyen", c'est aussi ne pas brûler ses déchets (la réglementation l'interdit) ni les jeter dans la nature (pollution du milieu et dégradation des paysages). Il est, le plus souvent, simple d'éliminer ses papiers gras, ses gravats ou ses déchets encombrants dans les filières appropriées et non sur la plage, sur le trottoir ou dans la forêt.
Il faut savoir qu'un dépôt sauvage de déchets peut coûter cher à celui qui en est l'auteur qui peut être soumis à une contravention ou à l'obligation de nettoyer ou faire nettoyer à ses frais le terrain endommagé, ...

Déchets et Grenelle de l'environnement 

La Loi du 13 juillet 2010, dite loi « Grenelle 2 » prévoit que :
*Les collectivités territoriales responsables de la collecte ou du traitement des déchets ménagers et assimilés  définissent un programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés indiquant les objectifs de réduction des quantités de déchets et les mesures mises en place pour les atteindre.
*Ce programme doit faire l’objet d’un bilan annuel afin d’évaluer son impact sur l’évolution des quantités de déchets ménagers et assimilés collectés et traités.
*Le programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés est mis à disposition du public ainsi que les bilans annuels d'évaluation.


Sites à consulter
http://www.developpement-durable.gouv.fr
http://www.adme.fr

 

Retour à la liste des fiches